Que faut-il savoir sur le calcul de la rentabilité locative ?

0
554
Calcul rentabilité locative : pourquoi et comment calculer le rendement

Le nombre de français qui se tournent vers l’investissement immobilier est de plus en plus croissant, car ils sont conscients que c’est un secteur porteur. Cependant, si vous avez l’intention d’investir dans l’immobilier, il vous faut absolument calculer la rentabilité locative. En effet, si ce secteur est bénéfique pour autrui, il peut ne pas l’être pour vous. Que peut-on dire à propos du rendement locatif et comment se calcule -t-il ? Ce sont les principaux points que nous aborderons dans cet article.

La rentabilité locative : qu’est-ce que c’est ?

Egalement appelé rendement locatif, la rentabilité locative est par définition le rapport entre le revenu brut issu du bien mis en location et le prix d’achat de ce bien. Elle s’exprime en pourcentage et son calcul se fait sur une base annuelle. En réalité, la rentabilité est un paramètre important à prendre en considération lorsque vous avez l’intention d’acheter un bien immobilier qui sera destiné à la location.

Le calcul de la rentabilité locative permet de déterminer si un investissement locatif sera rentable. Il permet d’effectuer une comparaison avec la rendement moyen de la ville où se situe le bien à louer.

Eléments de calcul du rendement locatif

Il faut noter que le calcul de la rentabilité locative se fait de deux manières à savoir : la rentabilité brute et rentabilité nette. Les éléments à prendre en compte pour le calcul dépendent donc du type de rendement à déterminer.

La valeur brute de la rentabilité vous aide à avoir une idée du rendement de votre investissement. Il prend en compte les loyers ainsi que le prix total du bien. Cependant, ce dernier élément doit englober toutes les dépenses effectuées au moment de la signature du contrat d’achat. Il s’agit notamment des frais de dossier, de la garantie bancaire ainsi que les frais de l’agence du notaire.

Le calcul du rendement locatif net est similaire à celui de la rentabilité brute. La seule différence, c’est qu’à ce niveau, on prend en compte toutes les charges dont l’investisseur doit s’acquitter. Il s’agit entre autres : des impôts, des travaux de réparation, de la taxe foncière, des frais de gestion locative, des charges de copropriété, etc.

Comment calcule-t-on la rentabilité locative ?

Comme nous venons de le dire un peu plus, lorsqu’on parle du calcul de la rentabilité locative, il y a deux cas de figure.

Le calcul de la rentabilité locative brute

En ce qui concerne le calcul de la rentabilité locative brute, il faut dire que c’est la méthode la plus simple. C’est le rapport en pourcentage entre le loyer sur une année et le prix d’achat du bien immobilier. Pour illustrer, nous supposons qu’un bien immobilier possède les caractéristiques ci-après :

  • Prix d’achat : 100 000 euros.
  • Loyer mensuel hors charges : 500 euros.
  • Frais d’achat regroupant : les frais de notaire (5000 euros), frais de dossier bancaire (1000 euros).

Tout d’abord, il faut procéder au calcul du loyer annuel, soit loyer mensuel x 12, ce qui équivaut à 6000 euros. Ensuite, il faut procéder au calcul du prix d’achat total du bien. Ce qui fait 100 000 + 5000 + 1000 = 106 000 euros. Enfin, il faut passer au calcul proprement dit de la rentabilité locative brute : ici on trouve 5,6 %.

Le calcul de la rentabilité locative nette

Étant donné que la rentabilité locative nette est la base du calcul de la rentabilité locative réelle, son calcul est un peu plus complexe. Ce type de rentabilité locative se calcule sur la base de la formule :

                                           Loyer annuel — charges – taxe foncière – impôts

Rentabilité nette =                                           /                                                                 x 100

                                              Prix d’achat du bien + frais de notaire + frais

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici